FSU 49
Accueil > Actualités > 14 000 postes en moins dans l’Éducation

14 000 postes en moins dans l’Éducation

17 décembre 2011

(Un article de Ouest-France du 17/12/2011)


France
14 000 postes en moins dans l’Éducation

Éducation samedi 17 décembre 2011


Les collèges et les lycées sont les plus touchés.

En application du principe du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux qui part en retraite, le ministère de l’Éducation nationale va perdre 13 980 postes d’enseignants à la prochaine rentrée. Disparaissent 5 700 postes de professeurs des écoles ; 6 550 postes de professeurs dans les collèges et les lycées ; 1 350 postes dans l’enseignement privé sous contrat ; 280 dans l’enseignement agricole. S’y ajoutent 400 postes administratifs.

Vendredi, le ministère de l’Éducation se refusait à communiquer la répartition par académies. Selon les syndicats d’enseignants du public, toutes les académies de l’Ouest perdent des postes (voir infographie), alors que la Bretagne et les Pays de la Loire attendent davantage d’élèves l’an prochain.

C’est ce que pointe le SNUipp-FSU, premier syndicat dans les écoles : « Le projet ne fait pas dans la dentelle. Toutes les académies rendent des postes, quelle que soit l’évolution du nombre d’élèves. » Et de dénoncer le fait que ces annonces sont faites alors que le budget du ministère n’est pas encore voté. Le Sénat, désormais à gauche, ne l’a pas adopté.

En janvier dernier, l’association des maires de France présidée par l’UMP Jacques Pélissard avait demandé « l’arrêt des suppressions de postes dans les écoles primaires ». Le 21 juin, Nicolas Sarkozy répondait : «  Pour la rentrée 2012, je souhaite que l’école primaire bénéficie d’un traitement particulier. Nous ne procéderons, hors démographie, à aucune fermeture de classe. »

Ces 14 380 suppressions s’ajoutent aux 16 000 de l’an dernier. Ainsi, depuis l’élection de Nicolas Sarkozy, en 2007, ce sont 80 000 postes de fonctionnaires de l’Education nationale qui ont disparu.

Philippe SIMON.
Ouest-France

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0